Nouvelle offensive en faveur de l’utilisation du vélo en France. Ce moyen de déplacement est prisé des Français depuis le déconfinement en mai dernier. Le Ministère de la transition écologique a annoncé le 30 novembre la prolongation de l’aide de 50 euros pour réparer son vélo, mais surtout le lancement de son programme « Objectif employeur pro-vélo » le 28 janvier 2021.

L’opération « Coup de pouce vélo » a été prolongée pour la deuxième fois, soit jusqu’au 31 mars 2021. La ministre Barbara Pompili rebondit sur ce succès en lançant son programme « Objectif employeur pro-vélo » afin d’encourager davantage l’usage du vélo au sein de l’entreprise. La Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) a imaginé le label « Employeur pro-vélo » pour récompenser les entreprises publiques et privées les plus impliquées.

Label employeur pro-vélo : 500 000 salariés visés

Le Ministère va donc s’appuyer dessus afin de labelliser le maximum d’entreprises. 4 000 d’entre elles, qui représentent 500 000 salariés, et la création de 20 000 places de stationnement pour vélos en entreprises, c’est l’objectif sur 3 ans affiché par le Ministère.

Les critères facultatifs et obligatoires pour obtenir le label sont divers et variés. La stratégie de l’entreprise, sa communication, ses infrastructures et ses services proposés sont les points à juger. En tout, ce sont des dizaines de critères pour se voir décerner ce label pour 3 années. Les entreprises devront d’abord s’autoévaluer pour noter leur politique cyclable puis ensuite aura lieu une expertise avec la FUB, créatrice du label.

Les entreprises sont accompagnées dans l’obtention de ce label, notamment grâce à des aides financières. 3 labels différents : bronze, argent et or existent dans le référentiel de labellisation, qui juge le niveau d’engagement de l’entreprise. Mais il faudra être patient, le lancement officiel du programme de labellisation ne débutera pas avant fin janvier.

Développer le vélo en entreprise à Paris et en Ile-de-France

En tant qu’acteur majeur de la mobilité durable, Smovengo accompagne les entreprises et les déplacements quotidiens de leurs employés à travers son offre V-Max Pro. Un abonnement annuel Vélib’ pris en charge par l’employeur pour les salariés désireux d’effectuer leur trajet domicile-travail à vélo.

Ce forfait présente plusieurs avantages à la fois pour l’employeur et ses salariés :

  • Un coût maîtrisé et attractif : à partir de 70 €/an HT
  • Un nombre de trajets illimités
  • Une contribution au bien-être des salariés
  • Plus de 19 000 vélos disponibles répartis sur 1400 stations à Paris et en Ile-de-France

Le vélo en libre-service : mode de déplacement n°1 en mobilité partagée

En 2020, 80 millions de trajets ont été réalisés en mobilités partagées dont 73% à vélo en libre-service et près de la moitié à Vélib’. Plus simple à gérer – financièrement et logistiquement – qu’une flotte de vélos en entreprise, le système en libre-service est plébiscité par les employeurs et les salariés. D’après une étude de l’application Sport Heroes et l’Union Sport & Cycle, 46 % des 120 000 cyclistes interrogés sont adeptes du vélotaf (septembre 2020).

Baromètre Fluctuo de la mobilité partagée – Octobre 2020

Depuis le déconfinement, de plus en plus de Français privilégient le vélotaf. Le développement d’infrastructures telles que les coronapistes et les parkings sécurisés, ainsi que les aides à l’achat et l’entretien d’un vélo favorisent son essor.

Crédits photos
Esplanade de La Défense © Ilya Grigorik – Wikipedia Commons