Le recyclage et la revalorisation des Vélib'

Pour réduire l’impact environnemental de son activité, Smovengo, opérateur engagé, applique autant que possible les principes de l’économie circulaire pour la fabrication et la maintenance des vélos. Dans les ateliers, chaque pièce en maintenance est scrutée, testée et le gaspillage n’a pas sa place !

Plus de 1000 vélos réparés chaque jour en atelier et sur le terrain

Chaque jour, 700 vélos sont remis en état dans les ateliers et 400 directement sur le terrain. Ce flux industrialisé est maximisé via la GMAO (Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur) sur l’ensemble de la chaîne : diagnostic + préparation des pièces + réparation + contrôle qualité.

Une partie des pièces préparées sont réutilisées, elles ont fait l’objet d’un tri soigneux et éventuellement d’une revalorisation. Chaque jour, des dizaines de selles, de béquilles, de pédales ou de freins, sont ainsi triées à partir des stocks de pièces, entreposées la veille par chacune des personnes travaillant dans les ateliers.

Près de 2000 pièces obtiennent une nouvelle vie chaque mois

Smovengo travaille avec ses partenaires pour limiter la production de déchets industriels et leur externalités négatives à travers le développement de filières de revalorisation et de recyclage, et ce, tout au long du cycle de production et de maintenance des Vélib’.

Le circuit de maintenance est élaboré pour qu’aucune pièce ne soit jetée avant d’avoir fait l’objet d’une vérification. Quelle soit hors service ou non, son sort dépend systématiquement d’un tri minutieux. Ensuite, la pièce est soit testée et réutilisée pour un autre vélo, soit recyclée. Chaque mois, 1800 pièces obtiennent une nouvelle vie, pour un taux de revalorisation allant de 40 % à 75 % selon leur exposition à l’usure.

Atelier de maintenance Vélib'

Vers la fin de l’obsolescence ?

Smovengo va plus loin que ses engagements au niveau du service dont il est l’exploitant puisque l’opérateur dispose désormais de son propre atelier de revalorisation dans chaque site et vise la fin de l’obsolescence des équipements.

Concernant les roues par exemple, Smovengo a gagné en autonomie avec le recrutement de spécialistes et l’achat des machines outil nécessaires pour ouvrir une ligne de production dédiée de roues de vélo. Après avoir démonté et testé les différentes pièces de roues endommagées pour déterminer si le recyclage et la revalorisation sont possible, les roues sont remontées avec des rayons neufs ou le remplacement des composants nécessaires. 800 roues sont ainsi refaites à neuf chaque semaine par les mécaniciens dédiés à cette tâche.

85 tonnes de déchets recyclées

À travers le développement de ces filières de revalorisation, de recyclage et son engagement écologique, Smovengo lutte contre les effets négatifs des déchets en créant un partenariat avec Paprec Recyclage, spécialiste du tri de matières recyclables. En 2019, 85 tonnes de déchets ont ainsi été recyclées ; dont 6 tonnes de chambres à air. Un chiffre que Smovengo souhaite toujours améliorer.