Les équipements et règles de conduite du vélotaf

Le vélotaf est un mode de déplacement privilégié par les usagers qui souhaitent gagner en confort pendant leurs déplacements quotidiens pour se rendre au travail. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, toutes les saisons sont bonnes pour pratiquer le vélotaf, il suffit d’avoir un équipement sûr et performant pour pouvoir adapter sa pratique à la météo. Nous faisons le point sur les équipements essentiels pour vélotafer dans les meilleures conditions.

Comment s’équiper pour le vélotaf ?

Pour se rendre au travail en vélotaf dans les meilleures conditions, quelques équipements sont nécessaires :

Les équipements obligatoires

  • un éclairage jaune ou blanc à l’avant et un éclairage rouge à l’arrière,
  • un catadioptre blanc à l’avant et un rouge à l’arrière,
  • des réflecteurs sur les pédales,
  • une sonnette en bon état de fonctionnement,
  • un gilet rétro-réfléchissant (seulement obligatoire hors agglomération de nuit ou par mauvais temps)

Les équipements de sécurité

Le casque

Il est obligatoire à vélo pour les enfants de moins de 12 ans. C’est un élément de sécurité fondamental que vous nous conseillons de porter pour vos déplacements.

Un antivol

Pensez à relier la roue avant avec le cadre et le support auquel vous attachez votre vélo. La roue avant est en effet très facile à démonter.

Les équipements utiles

Un kit de réparation

Si vous n’êtes pas un as de la réparation de vélo, il y a néanmoins quelques outils très utiles en cas de crevaison sur le chemin du travail. Pour cela, nous vous conseillons d’avoir avec vous :

  • une pompe (il existe des modèles compacts qui se fixent sur le cadre),
  • un kit de réparation,
  • une bombe anti-crevaison.

La tenue anti-pluie

Pour rester propre même en cas de fortes pluies, pensez à :

  • installer un garde-boue pour retenir les projections,
  • mettre un serre-pantalon pour protéger votre bas de la graisse du vélo,
  • avoir un surpantalon et un poncho dans votre sac.

Enfin, on pourrait croire que le vélotaf n’est pas adapté pendant l’hiver, et pourtant ! Il est possible de se maintenir au chaud à vélo sans transpirer, en appliquant la règle des 3 couches : commencez par un sous-vêtement à manches longues respirant, ajoutez un vêtement en fibres polaires puis une veste thermique pour une parfaite isolation et une bonne ventilation. N’oubliez pas vos gants et le tour de cour — au lieu de l’écharpe — pour vous protéger du froid sans risquer de se prendre dans une roue.

Les règles essentielles de conduite pour circuler à vélo

Sans surprise, le vélotaf implique de respecter le Code de la route. La sécurité est de rigueur, car les deux-roues sont les usagers les plus fragiles sur la route :

Utiliser les pistes cyclables

Veillez à utiliser les pistes cyclables sur votre trajet. Vous pouvez repérer la route la plus sécurisée en amont de votre déplacement en vous rendant sur l’application Géovélo. Pour rappel, une piste cyclable est indiquée comme obligatoire par un panneau rond cerclé de rouge, si elle est simplement recommandée alors elle est signalée par un panneau carré. Les pistes et les bandes cyclables vous permettent de bénéficier d’une distance de sécurité avec les autres usagers de la route.

Rouler à droite autant que possible

Sur la route, roulez à droite. Cependant, dans certains cas la route est trop étroite, dans ce cas vous pouvez vous placer au milieu de la voie.

Faire ses angles morts

C’est sans aucun doute LA recommandation essentielle à vélo, faites vos contrôles et restez toujours attentifs autour de vous.

Respecter les feux

Certains cyclistes commettent l’imprudence de ne pas s’arrêter aux feux rouges. Or, le danger n’est parfois pas immédiatement visible, c’est donc pour cette raison que vous devez respecter le signal tricolore et vous arrêter au feu rouge.

Éviter les portières

Avant de dépasser une voiture qui vient de se stationner, nous vous conseillons de vous éloigner légèrement, car celles-ci sont souvent ouvertes en précipitation.

Conclusion

Pour vélotafer dans les meilleures conditions, il est essentiel de respecter les règles de conduite du Code de la route. Votre vélo doit être visible par tous les usagers de la route, et ce, par tous les temps. Si certains vélotafeurs se heurtent à un sentiment d’insécurité dans le trafic rempli d’automobiles, plusieurs actions politiques majeures comme la Loi d’Orientation des Mobilités promulguée en décembre 2019 permettent d’instaurer progressivement un système favorable au vélo dans la ville. La loi LOM modifie le code des transports pour garantir le droit à la mobilité alternative, donc au vélo et à la marche à pied. Nul doute que cette loi sera vectrice de changements dans la société et dans les mentalités.

Sources
https://www.citycle.com/59388-pourquoi-le-velotaf/
https://cestbiendetrebien.com/velotaf/
https://blog.jourdevelo.fr/2019/11/11/quel-velo-pour-le-velotaf/
https://conseilsport.decathlon.fr/conseils/le-velotaf-ca-vous-tente-tp_32555